Recherche par liste

Rechercher un édifice par carte

Culte

Type d'édifice religieux

Architecture

Particularités

Rechercher un édifice par liste






Architecture

Particularités








Eglise • XVI-XIX • NéogothiqueSaint-Martin • Rinxent

Rue du Général de Gaulle  • 62720 Rinxent

Responsable religieux: M. l'abbé Pierre Bizet

Offices religieux :
samedi 18.00

01/06 - 31/08
du jeudi au samedi : 10.00 - 17.00

Visites guidées :
+33 3 21 33 79 30

62720_Martin1.jpg 62720_Martin2.jpg 62720_Martin3.jpg
Visualisez l'édifice sur la carte
Cimetière Fond musical Visites guidées Accès handicapés Places de parking Toilettes Coin enfants Culte catholique Share on Facebook STIB De Lijn TEC SNCB / NMBS


Succédant à un édifice antérieur des XVe et XVIe s., l’église Saint-Martin de Rinxent est entièrement reconstruite au cours du XIXe siècle en pierre de Marquise et marbre Napoléon (deux variétés de marbre local) par l’abbé Guche, alors curé de la paroisse.  Les travaux durent de 1860 à 1885. 

De style néogothique, la nef est à croisées d’ogives dont les nervures reposent sur des culots historiés. Mais c’est la qualité de son mobilier et de son décor intérieur qui rend l’église de Rinxent exceptionnelle.  On remarquera parmi d’autres éléments, également dignes d’intérêt, la chaire magnifique monument en pierre sculptée. Sur sa cuve de forme hexagonale sont sculptés les quatre attributs évangéliques et sur le pied des personnages symbolisent les vertus théologales. Le maître autel est en marbre banc, albâtre et bronze doré. Il est orné de sculptures en bas-relief (le Christ déposé avant la mise au tombeau sous la table d’autel, la cène  et le Christ enseignant).

Tout aussi remarquables sont les autels latéraux, le confessionnal, la mosaïque du chœur, les vitraux (dont celui montrant l'abbé Guche et diverses personnalités religieuses locales), sans oublier la dentelle de marbre du banc de communion. Enfin, devant l’autel latéral gauche, est conservée la statue de sainte Wilgeforte, sainte locale, qui refusant un mariage imposé, pria Dieu de ternir sa beauté. Exaucée, une barbe fournie envahit son visage mais son père la fera mourir sous la torture. Dans l’iconographie chrétienne elle est la seule sainte représentée crucifiée.