Recherche par liste

Rechercher un édifice par carte

Culte

Type d'édifice religieux

Architecture

Particularités

Rechercher un édifice par liste






Architecture

Particularités








Collégiale • XI-XII • RomanSaint-Vincent • Soignies

©  G. Focant, SPW-DPat
Grand Place  1  • 7060 Soignies

Responsable religieux: M. le Doyen principal Christian Dubois
Tél: +32-67-33 12 10
E-mail: j.deveseleer@skynet.be
Site: http://www.collegialesaintvincent.be

Offices religieux :
samedi 18.00 • dimanche 10.45

01/04 - 31/10
tous les jours : 8.00 - 18.00
01/11 - 31/03
tous les jours : 8.00 - 17.00

Tour Saint-Vincent : chaque lundi de Pentecôte
Musée : ouvert le dimanche après-midi de mai à fin septembre, ou toute l'année sur demande.
Visites guidées : +32 67 33 12 10

7060_Vincent1.jpg 7060_Vincent2.jpg 7060_Vincent3.jpg
Visualisez l'édifice sur la carte
Carillon Orgue Fond musical Visites guidées Accès handicapés Places de parking Toilettes Lieu de pèlerinage Monument classé Culte catholique Photothèque en ligne Share on Facebook STIB De Lijn TEC SNCB / NMBS


Superbe édifice d’origine romane récemment et magnifiquement restauré et qui mérite largement une visite. La collégiale fait d’ailleurs partie, à juste titre, du patrimoine exceptionnel de Wallonie. Le bâtiment dont la construction a commencé vers l’an mil et a duré près de 200 ans est un des exemples les plus marquants du style roman dans la partie occidentale de notre pays. La collégiale est le véritable cœur de la cité qu’elle domine de sa puissante silhouette à deux tours. C’est un édifice imposant parce qu’il a été depuis sa fondation un lieu de pèlerinage à saint Vincent (7e s.), patron de la cité et qu’il fut le siège d’une puissante communauté de chanoines jusqu’à la fin du 18e siècle.

Dès qu’on pénètre à l’intérieur, on est impressionné par la qualité de la restauration entamée en 1985 et qui s'est achevée par celle du chœur en 2010. Première impression agréable d’un ensemble baigné par une douce lumière grâce au choix pour les murs d’un enduit de couleur beige légèrement rosé. En levant les yeux, on admirera le plafond plat en chêne clair, au-dessus duquel les charpentes romanes sont conservées. Contrastant avec les lignes dépouillées de l’architecture romane, la décoration intérieure de parure essentiellement renaissance et baroque est de grande qualité. Ainsi par exemple le jubé central en marbre coloré, les riches stalles du chœur en chêne sculpté, la chaire de vérité (1670), le maître-autel surmonté de la châsse contenant les reliques de saint Vincent.

Parmi les œuvres d’art les plus précieuses, la statue de la Vierge allaitant (14e s.) à la droite du jubé central. C’est une expression rare dans la sculpture religieuse de la proximité entre la mère et l’enfant, signe aussi d’une humanisation de la religion. Non loin de là, dans le couloir longeant le chœur, on découvre la Mise au tombeau (15e s.), remarquable ensemble sculptural de 6 personnages accompagnant le corps du Christ et exprimant par leurs attitudes et leurs expressions à la fois émotion et intériorité. C’est une œuvre anonyme, mais qui est proche de l’art de Roger de la Pasture (Van der Weyden). Accolé à la collégiale, un musée contient le trésor de l’église.

KIKIRPA : Photothèque en ligne

www.collegialesaintvincent.be/fr